ENDOCARDITE, INFLAMMATION DE L’ENDOCARDE, ENDOCARDITE BACTÉRIENNE, ENDOCARDITE RHUMATISMALE

L’endocardite est une inflammation de l’endocarde. Le plus souvent, elle est due soit à des bactéries (endocardite bactérienne), soit à de puissantes réponses immunitaires (endocardite rhumatismale). L’endocardite peut provoquer des cicatrisations ou des excroissances et endommager les valves.

L’endocarde recouvre toute la paroi intérieure du cœur, valves comprises. En cas d’endocardite bactérienne, l’endocarde est colonisé par des bactéries. Les facteurs favorisant la colonisation sont la faiblesse immunitaire, l’acheminement de bactéries par la circulation sanguine, les foyers d'inflammation au niveau de la bouche, les malformations cardiaques, les valves cardiaques artificielles ou encore les interventions chirurgicales au niveau du cœur. L’endocardite bactérienne aiguë peut d’abord évoluer vers un état engageant le pronostic vital, raison pour laquelle elle doit être immédiatement traitée par des antibiotiques.

La cause de l’endocardite rhumatismale est une réaction exagérée du système immunitaire à une infection par des streptocoques. Cette réponse immunitaire, connue sous le nom de fièvre rhumastismale, entraîne des inflammations de l’endocarde ou des reins. Dans le cadre d’une endocardite rhumatismale, les valves peuvent être endommagées, entraînant une insuffisance.

L’endocardite bactérienne est en général une urgence. Elle s’accompagne de forte fièvre, d’une baisse des performances et d’une sensation d’inconfort générale. Dans des cas exceptionnels, elle peut toutefois aussi donner lieu à des douleurs sensibles. Les douleurs liées à l’endocardite rhumatismale sont en général moins dramatiques que celle de l’endocardite bactérienne. Dans ce cas, la maladie se déclare la plupart du temps par une légère fièvre et de la fatigue. C’est pour cette raison que parfois, des souffles dus à la maladie des valves indiquent une endocardite rhumatismale.
Afin de déterminer la présence d’une endocardite, l’auscultation au stéthoscope, des analyses de sang et une échocardiographie sont nécessaires.

L’endocardite aussi bien bactérienne que rhumatismale est traitée par antibiotiques. Des anti-inflammatoires peuvent éventuellement être aussi prescrits.

Si les valves sont endommagées et qu’une insuffisance de celles-ci est observée, les possibilités de traitement chirurgical entrent alors en ligne de compte.