DÉFAILLANCE CARDIAQUE, INSUFFISANCE CARDIAQUE

La défaiIlance cardiaque, dans le jargon médical insuffisance cardiaque, est une maladie cardiovasculaire où les performances du cœur ne suffisent plus. La fonction de pompe du cœur est affaiblie. Différentes maladies peuvent causer une défaillance cardiaque. Le plus souvent, c’est une maladie coronarienne telle qu’une angine de poitrine ou un infarctus qui conduisent à une défaillance cardiaque.

Une insuffisance cardiaque se développe généralement de manière insidieuse. Le myocarde s’affaiblit jusqu’à ce qu’il ne puisse plus pomper suffisamment de sang dans le circuit. Il s’ensuit une diminution de l’alimentation en oxygène des organes essentiels comme le cerveau, les reins ou les muscles. Selon le ventricule, droit ou gauche, touché par l’insuffisance, on parle d’insuffisance cardiaque droite ou d’insuffisance cardiaque gauche. Si tous deux sont touchés, il s'agit d’une insuffisance cardiaque globale. Différentes causes peuvent être à l’origine d’une insuffisance du myocarde. La plus fréquente consiste en des perturbations de la circulation du sang dans le cœur (maladie coronarienne). Cependant, des pathologies des ventricules, une inflammation myocardique ou des maladies pulmonaires peuvent conduire à une insuffisance cardiaque.

Au début d’une défaillance cardiaque, les symptômes sont quasiment imperceptibles. Les signes d’une défaillance cardiaque débutante sont une fatigue croissante, une baisse de la performance, des gonflements au niveau des jambes et une toux nocturne. Des difficultés à respirer, des vertiges, des douleurs thoraciques ou des variations de poids inexpliquées peuvent également indiquer une insuffisance cardiaque.

Plus vite la défaillance est détectée et traitée, meilleur sera le pronostic. Le diagnostic est établi d’après les symptômes et à l’aide de différentes analyses. L'analyse la plus importante consiste en la mesure de la fonction de pompe à l’aide d’une échocardiographie. Selon son degré de difficulté, l’insuffisance cardiaque se classe en quatre stades définis par la New York Heart Association. Au stade I, la résistance physique est encore normale. Au stade II, des douleurs surgissent si le corps est fortement sollicité, et au stade III, dès une légère sollicitation. Le stade IV se distingue par des douleurs même au repos.
Pour traiter l'insuffisance cardiaque, différents médicaments sont utilisés. L’objectif du traitement médicamenteux est de délester le cœur (diminution de la tension artérielle) et de renforcer la fonction de pompe. Dans certains cas, si l’insuffisance cardiaque est liée à un trouble de la transmission du stimulus électrique, une thérapie de resynchronisation cardiaque peut être mise en place.

Si l’insuffisance cardiaque continue de s’amplifier malgré toutes les tentatives de traitement, la dernière possibilité de traitement restante est celle de la transplantation.