FIBRILLATION ATRIALE, FIBRILLATION AURICULAIRE

La fibrillation atriale désigne un trouble du rythme cardiaque se traduisant par un battement des oreillettes irrégulier et non coordonné à celui des ventricules, ce qui trouble le rythme sinusal considéré comme normal. .

Normalement, le stimulus électrique agissant sur l’activité du cœur se propage du nœud sinusal à l’oreillette droite. Presque instantanément, l’impulsion se répercute des oreillettes aux ventricules. Si la synchronisation est perturbée, on est en présence d’une fibrillation atriale. Les stimuli électriques partent également depuis d’autres endroits des oreillettes, ce qui induit une fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire. Une fibrillation atriale indique que les oreillettes battent plus rapidement que les ventricules.

La maladie touche les personnes âgées et se manifeste par des vertiges, une arythmie ou un pouls plus rapide. Il arrive cependant que les personnes concernées ne remarquent rien.

La fibrillation atriale peut survenir au cours de crises et cesser spontanément, mais peut aussi s’installer durablement. Le trouble du rythme cardiaque ne constitue pas un danger immédiat pour le cœur, mais augmente le risque d’attaque cérébrale de manière significative, car le pompage irrégulier peut donner lieu à la formation de caillots sanguins. Au fil du temps, un pompage perturbé peut en outre provoquer une insuffisance cardiaque.

De ce fait, toute fibrillation atriale devrait toujours être détectée et traitée. Pour éviter tout risque d’attaque cérébrale, les personnes concernées doivent souvent prendre des anticoagulants.

Pour que l’oreillette et les ventricules travaillent à nouveau à un rythme régulier, diverses possibilités de traitement existent. Certains médicaments ralentissant la cadence des battements ou agissant contre les troubles du rythme peuvent être prescrits. Toutefois, ce sont souvent les mesures électrophysiologiques (cardioversion électrique ou ablation par cathéter) qui entraînent l’amélioration la plus durable. Certaines formes de fibrillation atriale peuvent se guérir par voie chirurgicale.