Diagnostic préimplantatoire

Le diagnostic préimplantatoire avec dépistage des aneuploïdies (PGT-A) est un examen de pointe pour les couples qui désirent avoir un enfant à un âge avancé ou pour les cas où la fécondation in vitro s’avère particulièrement difficile. En Suisse, le traitement est pratiqué avec succès par les spécialistes du Groupe de cliniques privées Hirslanden.

Méthodes diagnostiques PGT-A et PGT-M

Aujourd’hui, la médecine est en mesure d’examiner le patrimoine génétique des embryons avant même leur implantation. Chez les couples atteints d’une maladie génétique, comme la mucoviscidose, le PGT-M (Preimplantation genetic testing for monogenic disease)
est employé comme méthode de diagnostic préimplantatoire (DPI). Le PGT-A est indiqué lorsque les anomalies chromosomiques doivent être détectées sur tous les embryons.

 

Patients éligibles au PGT-A
  • Les femmes de plus de 38 ans
  • Après une fausse couche
  • Après plusieurs échecs de transfert d’embryons
  • En cas d’anomalies dans les valeurs du spermogramme du partenaire
  • Lorsque les couples veulent s’assurer qu’aucun embryon présentant un nombre anormal de chromosomes n’est implanté
Déroulement du PGT-A

Le cinquième ou le sixième jour, l’embryon a atteint le stade de développement du blastocyste. Lors de la biopsie embryonnaire, la généticienne prélève seulement cinq à dix cellules sur un total de 300. 

Ces minuscules échantillons tissulaires sont très soigneusement identifiés puis envoyés en Espagne au laboratoire spécialisé Igenomix par un service de messagerie. Il faut compter une dizaine de jours jusqu’à ce que les résultats soient disponibles.

La probabilité qu’un embryon soit implantable est supérieure à 90%, pour autant que plusieurs blastocystes soient disponibles. Le PGT-A reconnaît dans 98% des cas les embryons qui ne seraient pas viables ou entraîneraient une fausse couche. 

Une méthode couronnée de succès

Contrairement aux autres méthodes, le transfert d’embryons n’est pas effectué immédiatement dans le cas d’un diagnostic préimplantatoire avec dépistage des aneuploïdies (PGT-A). Les spécialistes de la clinique Hirslanden implantent l’embryon quatre semaines après le prélèvement des ovules –lorsque toutes les données ont été recueillies et qu’aucune altération du patrimoine génétique n’a été constatée. Le taux de réussite du PGT-A est proche de 60%, indépendamment de l’âge de la mère.